Espoir

Ce soir a la couleur du noir
Tu me manques. C’est un grand vide
Qui me hante, m’habite.
Seul reste de te voir l’espoir.

Dans ma tête et dans mon, corps
Malgré toi, malgré moi, t’est là
Virtuellement près de moi.
Tu as du me jeter un sort.

C’est ton sourire que j’aperçois
Quand mes paupière se ferment.
De ton corps, la nuit je rêve.
Sans cesse je pense à toi.

Ce satané téléphone
S’évertue à rester muet
Comme si tu me condamnais
À devenir un fantôme.

Je ne peux pas porter plainte
J’ai beau tenter de me raisonner
Je me sens comme délaissée
Mais la vie a ses contraintes.

On suit chacun notre chemin
Quand par hasard on se croise
C’est un très exquis voyage
Ce n’est pas un fatal destin.

Le noir cède la place au gris
Un sourire se dessine
Et tous les deux j’imagine,
De nos souvenirs je m’emplie.

Un arc en ciel et ses couleurs
Au doux abandon m’invite;
Seule la passion suscite
Dans mon corps une telle clameur.

Alors tout au fond de mon cœur
Magie et réel s’unissent
Pour que jamais ne finisse
Cette douceur, ce vrai bonheur.

La vie n’est que sourdes plaintes
J’ai beau tenter de me raisonner
Je ne veux cesser de rêver
J’en accepte les contraintes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s